Auteur,  avis,  Français,  Franck Sharko,  Franck Sharko et Lucie Hennebelle,  Franck Thiliez,  genre,  Origine du livre,  Saga,  t,  Thriller

Train d’enfer pour ange rouge – Frank Thilliez

Né à Annecy en 1973, il a une imagination débordante, pourtant rien ne laissait penser qu’il irait vers du cinéma à l’écriture. Ingénieur de formation, il va très tôt se spécialiser en informatique. Malgré tout, il préfère pourtant le thriller à l’ordinateur. Ralliant ses connaissances scientifiques à son imagination, ses livres seront très vite une réussite. Son premier roman : Train d’enfer pour Ange rouge, obtient le prix SCNF du Polar en 2004. Frank Sharlo, son héros, va être mis en scène dans de nombreux romans que Thilliez écrira rajoutant l’héroïne Lucie Henebelle qui a fait son apparition dans son second livre : La chambre des morts, ayant reçu également le prix SCNF en 2007. C’est le livre Syndrome E qui entame une trilogie violente avec ses deux héros, le roman touche le succès dans de nombreux pays tel que les États-Unis.

Langue d’origine : Français

Genre du livre :  Thriller, Policier

1re édition : Train d’enfer pour ange rouge, Thilliez, Éditions la vie du rail (Rail noir), 2004, 428 p.

Mon édition : Train d’enfer pour ange rouge, Thilliez éditions Pocket, 2012, 435 p .

 

Résumé :

Un cadavre en morceaux artistiquement répartis est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination. Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin…

Ressenti de l’histoire :

Frank Sarko est le personnage principal qui reviendra dans nombreux livres de Thilliez. C’est le premier tome d’un diptyque autour de l’enlèvement de sa femme et de ses suites qui le rapprochera vers la personne qu’il considère comme étant coupable de ses faits. Son seul souvenir de sa femme est une de ses barrettes de cheveux retrouvés dans un parking. Six mois qu’il cherche inlassablement sa femme. Une nouvelle enquête va le mener ainsi dans un monde de sexe et de BDSM. Ce que Thilliez nous propose ce n’est pas une version édulcorée de ce milieu. C’est très cru. Je me rappelle à avoir plusieurs fois avoir fait la grimace en lisant certain passage. Alors que l’on pense que ça ne peut pas être pire… et bien on se trompe ! J’ai parfois eu du mal à le lire, parce que c’est parfois très lourd et long.
L’inspecteur Sharko est intéressant, on ressent son inquiétude pour sa femme. Et on ressent sa colère et sa rage dont il fait preuve pour retrouver sa femme.

Ressenti sur écriture :

Une écriture bien plus lourde que Chattam ou de Stephen King deux références à avoir quand nous voulons comparées dans le thriller à mon avis. C’est un style très détailler, peut-être trop pour certain passage bien gore. Ce que j’ai apprécié dans ce style d’écriture, c’est que la lecture est au même niveau que l’enquêteur, on ne sait rien, on est surpris en même temps que lui. Et une fin qui nous laisse rêver, ce livre est un chef-d’oeuvre dans son style !

Point fort :

Une histoire forte en émotion, une écriture qui est en raccord avec cette dernière.

Point faible :

Je ne me rappelle pas avoir trouvé que ce livre avait des faiblesses…

Recommandation :

5/5

Un thriller bien gore, que je recommande aux fans de ce style !

Source :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :