Anglais,  Auteur,  avis,  f,  Fantasy,  genre,  Hight Fantasy,  Janny Wurst,  Origine du livre,  Raymond E. Feist,  Saga,  Trilogie de l'empire,  w

Maitresse de l’Empire– Trilogie de l’Empire – Raymond E. FEIST et Janny WURTS

J’ai trouvé que trop peu d’information sur les auteurs, je m’en excuse.

Raymond E. Feist :

Raymond Elias Feist aussi connu sous le nom de Ray Feist est un auteur californien. Il a eu son diplôme en arts de la communication avec distinction en 1977. Auteur de Magician ou encore de La trilogie de l’Empire.

Janny Wurts :

C’est l’auteure de dix-neuf romans et de plus de trente nouvelles. Elle a coécrit la Trilogie de l’Empire qui est actuellement la saga la plus vendue au niveau international. Étant elle-même dessinatrice, ce sont ses propres illustrations qui furent mises en avant sur les couvertures, tant aux Etats-Unis que pour les traductions. Ces dernières mettant montre la vision qu’elle a des mondes qu’elle a créés. Elle a le désir de transporter le lecteur dans son univers.

Langue d’origine Anglais
Genre du livre 
: Hight Fantasy

1re édition Américaine Empire Trilogy, 3 Mistress of the Empire, Raymond E. Feist et Janny Wurts, Doubleday (Édition), 1992.
1re édition Française : Trilogie de l’Empire, 3 – Maîtresse de l’Empire, Raymond E. Feist et Janny Wurts, traduit par Anne Vétillard, 2007, 924p.

Mon édition : :Trilogie de l’Empire, 3 – Maîtresse de l’Empire , Raymond E. Feist et Janny Wurts, traduit par Anne Vétillard, Édition Milady, 2016, 915 p.

Résumé :

Depuis l’accession de Mara au rang de pair de l’empire, la paix règne sur la maison Acoma, et la dame peut se consacrer à son peuple, dont elle est devenue l’un des plus éminents personnages. Mais le grand jeu n’admet aucun repos. Au faîte de sa gloire, Mara devient la cible du Tong Hamoî, une secte d’assassins redoutée de tous. Acculée, la dame des Acoma perd son sang-froid quand elle voit son entourage tomber sous les coups du Tong. Mais derrière la secte se cachent des ennemis bien plus implacables. Et son combat prend alors une tout autre dimension, car c’est le futur même de l’empire qui devient l’enjeu de l’affrontement.

Ressenti de l’histoire :

Ce troisième et dernier tome nous fait passer par un si grand nombre de ressentiments.
Le début étant si calme, c’est réellement le calme avant la tempête dans le premier chapitre. Alors qu’on pense qu’enfin Mara a la tranquillité rêvée et vit son bonheur, un nouvel évènement tragique touche sa vie. Cette tragédie change Mara pour toujours, alors qu’elle cherche à se venger, les Très-puissant l’en empêchent. Mara folle de chagrin, cherche par tout les moyens de contourner le décret des Très-puissant. Elle montre, encore une fois, sa ruse pour pouvoir survivre, mais surtout de faire survivre ses héritiers. Mara nous montre à quel point le fait de murir peut nous faire changer le regard sur le monde dans lequel on évolue. Elle cherche au-delà des frontières qu’elle connaît au risque d’y rester, j’ai vraiment pu ressentir la peur qu’elle pouvait avoir : la peur du changement d’environnement et des autres.

 

Dans ce livre, j’ai encore pu plus m’attacher au personnage de Lujan et de Keyoke.  Tous plus fidèles les uns que les autres à la maison des Acoma. Ce dernier tome nous fait beaucoup voyager et c’est plaisant. Mais l’urgence de la situation fait que nous pouvons très peu en profiter. Cependant, ce qui nous décrit est magnifique. J’ai beaucoup apprécié certains endroits sur Thuril. Ce que je trouve dommage vu que l’on sait presque ce que Mara sait. Nous ne voyons pas beaucoup de bataille. Nous savons juste les évènements les plus importants avant même que Mara le sache. Sauf que Mara, saura les évènements, donc on nous les rappelle, et ça fait tomber l’émotion vu que l’on nous somme plus dans la surprise.

Ressenti sur écriture :

Tout comme pour les deux premiers romans, on nous transporte grâce au bon mot utilisé. C’est fluide, et malgré le nombre de pages on ne se lasse pas de tourner les pages. On veut toujours en savoir plus, surtout qu’à travers le récit, les mots nous impactent. Ce ressenti nous permet de ressentir tellement d’émotion plus forte les unes que les autres.

Point fort :

Les personnages sont très humains. Mara nous montre comment elle se remet et remet sa société en question. La fin est très bonne et je ne voyais pas une meilleure fin pour cette superbe trilogie.

Point faible :

   Une fin peut-être tout attendue, cependant, peut-on reprocher aux auteurs de vouloir rendre enfin Mara enfin heureuse ?  

Recommandation :

5/5

  Si vous aimez la fantasy / epic fantasy et que vous avez aimé les deux premiers tomes, vous aimerez la fin ! (Attention, je ne conseille pas de les lire dans le désordre !)   

Source :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :