Anglais,  Auteur,  aventure,  avis,  genre,  jeunesse,  Mark Haddon,  Origine du livre

L’étrange accident du chien pendant la nuit – Mark Haddon

C’est par le biais de mon oncle que j’ai pu lire ce livre super sympa. Je ne pensais pas que j’allais autant aimer ce petit livre.

Mark Haddon, est né au Royaume-Uni en 1962. C’est un écrivain, dramaturge, illustrateur et poète britannique. Il faut ses études à la Uppingham School et au Marton college de l’université d’Oxford, ou il obtient une maitrise en littérature anglaise.  Il écrit beaucoup de livres pour enfants (dont le premier sort en 1987) avant de connaitre le succès avec « Le bizarre accident du chien pendant la nuit » en 2003. Ce livre sera récompensé par plus de dix-sept prix. Sa connaissance d’une personne autiste démontre qu’il a pu être au contact de personne ayant ce trouble. Son deuxième livre est pour les adultes « Une situation légèrement délicate » en 2006 qui furent adaptés au cinéma.

Langue d’origine : Anglaise

Genre du livre : Jeunesse / contemporain

1re édition anglaise : The curious incident of the Dog in the Night-time , Mark Haddon, (Editeur) Jonathan Cape, 2003.

1er édition française : L’étrange accident du chien durant la nuit, Mark Haddon, traduit par Odile Demange, édition Nil, 2004 , 291 p.

Mon édition (empruntés): L’étrange accident du chien durant la nuit, Mark Haddon, traduit par Odile Demange,  édition Nil, 2004 , 291 p.

Résumé :

Il a 15 ans et s’appelle Christopher Boone. Il excelle en mathématiques et adore Sherlock Holmes. Il aime les diagrammes, les listes, la vérité. Il ne supporte pas qu’on le touche. Pour lui, 4 voitures rouges à la file sont synonymes de Bonne Journée; 3 voitures rouges : d’une Assez Bonne Journée ; 5 voitures rouges : d’une Super Bonne Journée. Il est autiste et porte en lui une part de génie. Quand un jour, Christophe apprend que Wellington, le caniche de sa voisine, a été assassiné, il décide de mener l’enquête qui va lui permettre d’arracher au passé l’énigme de sa propre histoire. Et de nous la raconter…

Ressenti de l’histoire :

Le protagoniste : Christopher est autiste. Ce dernier est très attachant dès le début de l’histoire. On comprend qu’il est autiste par comment il parle de son quotidien qui est très millimétré, il n’aime pas quand cela change du quotidien. Je pensais presque que l’écrivain lui-même était autiste tellement il décrit bien ce que c’est. Ce qui n’est pas le cas.

 

            Le début de l’histoire commence avec la découverte par Christopher qui voit le chien de la voisine mort dans le jardin. Tout de suite il voit les marques dans le ventre du chien et comprend qu’il a été tuer. Il se mettra en tête de retrouver le l’auteur de ce meurtre. Il ne se rend pas compte que ce qu’il fait est gênant pour tout le monde. On le suit tout le long de son aventure nous raconté comment il voit les choses et comment il les ressent. À la fois presque éducative sur le fonctionnement d’un autiste, l’histoire est également attachante. Je me suis beaucoup attaché à ce personnage ayant beaucoup de relief. Ayant une personne de ma famille qui est autiste, j’ai pu faire des parallèles avec des souvenirs que j’ai pu voir de lui enfant.

 

            L’histoire est émouvante et absolument pas ennuyeuse. Écrit tel qu’un petit journal, il relate alors son quotidien , ses joies , ses peurs et ses chagrins. On a envie de l’accompagner et de lui dire tout va bien se passer , n’ai pas peur. Quand on comprend avec lui le pourquoi du comment, on peut se sentir mal pour lui. On a alors envie de le rassurer.

 

            Ce court livre fut cependant une très grande surprise pour moi et par l’histoire qui nous est écrite !

Ressenti sur écriture :

Une écriture simple et qui correspond totalement à ce que l’on veut faire passer comme message. On ressent que ça serait bel et bien un enfant autiste qui l’aurait écrit. Une lecture simple et reposante.

 

Point fort :

On s’attache très facilement à Christopher, une histoire sans prise de tête bien quelle offre quelque belle surprise. J’ai ressenti beaucoup d’émotion à travers la lecture de ce livre.

Point faible :

Peut-être certaine partie autour des mathématiques qui pour moi n’avait aucun intérêt, pourtant c’est aussi ce qui donne du relief au personnage par le fait qu’un autiste a des intérêts spécifiques ce qui nous est très bien montré ici.

Recommandation :

4.5/5

Encore un livre qui mérite d’être lu, à cause du point du dessus je n’ai pas pu lui mettre le maximun . Il peut-être vu comme un petit OVNI littéraire et pourtant il y a beaucoup de charme, on peut le lire pour moi à partir de 12 / 13 ans !

Source :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :