Auteur,  B,  Claire Bauchart,  Français,  genre,  Origine du livre,  Thriller

Ambitions Assassines – Claire Bauchart

Claire Bauchart est diplômée du Master de journalisme de Sciences Po Paris. Elle est journaliste à Elle Magazine, et écrit aussi des romans

Langue d’origine :Français
Genre du livre 
: Thriller
1re édition Ambitions Assassines, Claire Bauchart, Éditions du rocher , 2018 ,168 P.
Mon édition :Ambitions Assassines, Claire Bauchart, Éditions du rocher , 2018 ,168 P.

Résumé :

10 mars, 11 h 43. Mélanie Aubant, comédienne prometteuse de 28 ans, meurt brutalement, écrasée par la chute d’un projecteur, en plein tournage du prochain long-métrage dont elle est la tête d’affiche. Une heure plus tard, la nouvelle de sa disparition tragique est relayée par toutes les chaînes d’information. Un retentissement qui sème le trouble dans la campagne de Ghislain Dupuis, pressenti pour remporter l’élection à la mairie de Paris dix jours plus tard.

Simple coïncidence ? Pascaline Elbert, journaliste chargée d’écrire un papier sur l’actrice, va, malgré elle, découvrir un lourd secret susceptible de changer la donne du prochain scrutin…

—-

Un roman politique haletant sur les coulisses d’une campagne, entre adultère, manipulation et fraude éléctorale.

—–

Journaliste pour la presse féminine, Claire Bauchart a publier en 2014 la biographie d’une femme de voyou aux éditions Michalon, moi, Lilou, hors-la-loi par amour.

Ressenti de l’histoire :

Une histoire qui se passe durant les municipales, Pascaline Elbert la journaliste est sur l’affaire de la médiatique de l’accident de: Mélanie Aubant. Pascaline doit écrire dix pages sur la vie de la défunte et raconter son ascension fulgurante dans le monde du cinéma.

L’histoire est bien, mais sans plus. Pascaline est trop lisse. On ne ressent pas tellement d’émotion vue que tout se passe autour d’elle, ce que je trouve gênant. Même quand ses proches sont inquiets, on a du mal à ressentir l’impact que cela peut produire chez elle. De plus vu que le sous-titre parle d’une élection, on s’attend à beaucoup plus de magouille et d’entrave pour que la journaliste ne fasse pas son travail. Le personnage défunt de Mélanie Aubant est très bien exploité et c’est l’un de mes personnages préférés du roman !

Cependant, le fait d’avoir presque heure par heure ce qui se passe est plaisant on ressent l’urgence à travers cela. De plus la fin est cohérent et on peut ne pas s’y attendre !

Ressenti sur écriture :

Une écriture fluide et plaisante à lire. Avec quelques descriptions qui sont pertinentes. J’ai beaucoup aimée ce style d’écriture !

Point fort :

Ce lit rapidement et une fin que l’on ne s’attend pas.

Point faible :

Des émotions qui ne sont pas toujours raccord à l’histoire.

Recommandation :

3/5

Un petit livre sans prise de tête ne vous attendez pas à voir de grand nom et de grande magouille politique ;). Cependant , cela peut rappeler certaines affaires…

Source :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :