Anglais,  Auteur,  f,  Fantasy,  genre,  Hight Fantasy,  Janny Wurst,  Origine du livre,  Raymond E. Feist,  Saga,  Trilogie de l'empire,  w

Trilogie de l’Empire -Pair de l’Empire – Feist & Wurst

J’ai trouvé que trop peu d’information sur les auteurs, je m’en excuse.

Raymond E. Feist : Raymond Elias Feist aussi connu sous le nom de Ray Feist est un auteur californien. Il a eu son diplôme en arts de la communication avec distinction en 1977. Auteur de Magician ou encore de La trilogie de l’Empire.

Janny Wurts : C’est l’auteure de dix-neuf romans et de plus de trente nouvelles. Elle a coécrit la Trilogie de l’Empire qui est actuellement la saga la plus vendue au niveau international. Etant elle-même dessinatrice, ce sont ses propres illustrations qui furent mise en avant sur les couvertures, tant au Etats-Unis que pour les traductions. Ces dernières mettant montre la vision qu’elle a des mondes qu’elle a créés. Elle a le désir de transporter le lecteur dans son univers.

Langue d’origine :Anglais
Genre du livre 
: Hight Fantasy

1re édition americaine : Empire Trilogy, 2 Servant of the Empire ,Raymond E. Feist et Janny Wurts, Doubleday (Édition), 1990.
1re édition française : , 1re édition française : Trilogie de l’Empire, 2 – Pair de l’Empire,S Raymond E. Feist et Janny Wurts, traduit par Anne Vétillard, Édition Mister Fantasy, 2001.

Mon édition :, Trilogie de l’Empire, 2 – Pair de l’Empire, Raymond E. Feist et Janny Wurts, traduit par Anne Vétillard, Édition Milady(1re impression 2013) réimpression : 2019, 900 p.

Résumé :

Mara des Acoma, souveraine de sa maison, s’est imposée comme une force à part entière au sein des clans et comme une joueuse adroite au jeu du Conseil.
A présent, dame Mara doit mener la bataille sur deux fronts : le foyer d’intrigues et de trahisons de la cour des Tsurani, et son propre cœur, qui brûle d’affection pour un esclave barbare venu du monde ennemi. Kevin l’initie aux plaisirs de l’amour, mais la pousse également à remettre en question ses principes de vie…
Et lorsque cet esclave se révèle un habile tacticien rompu à l’art de la guerre, Mara ne tarde pas à l’impliquer dans ses luttes politiques. Car la dame des Acoma va devoir affronter un ennemi ivre de vengeance, prêt à tout pour anéantir tous ceux qu’elle aime…

Ressenti de l’histoire :

Une suite tout aussi grandiose que le premier tome de la trilogie. Les intrigues deviennent plus complexes et s’étalent dans le temps. De nouveaux personnages font leur apparition, comme un esclave Midkemian qui est plus qu’intéressant. Nous sommes à nouveau plongés dans un univers riche et dense. Nous nous attachons encore plus à certains personnages qui étaient déjà présents dans le premier tome. Mara est un excellent stratège, mais elle est souvent en lutter entre la Tradition ainsi que le protocole et son but : faire survivre sa famille. L’esclave Midkemian lui fait voir d’une autre manière cette Traditions et cela pour toujours dans l’esprit de Mara. J’ai pu ressentir la peur de Mara et son besoin de briser certaines règles pour pouvoir survivre. La guerre entre la famille des Acoma et les Miwanabi s’intensifient et les enjeux deviennent colossaux.

Kevin, l’esclave Midkemian passionnant pourrait refléter le lecteur car, il nous pousse à remettre en cause les coutumes immuables Tsurani, en voulant les briser. Mara nous montre toute sa finesse au Jeu du Conseil mais en prenant de l’assurance ne risque-t-elle pas de faire des erreurs ? Mara devient une femme torturée par ses sentiments et son devoir envers sa famille. Malgré tout, elle est une femme que l’on pourrait qualifier de libre dans un monde patriarcal. Dans ce tome nous rentrons dans les plus profondes perversités de certains personnages. Ce qui est certain, c’est que cet opus n’a pas besoin de combats ou de grande guerre pour être réellement un bon livre épique.

Ressenti sur écriture :

    Tout comme le premier volume, on est plongé dans l’histoire grâce à un choix de mots forts qui nous entrainent toujours dans univers foisonnant. C’est fluide à lire pour un lecteur déjà assidu, bien étant accessible un lecteur débutant. C’est surtout riche de descriptions ce qui pourraient décourager mais pour moi ce dernier point donne toute sa force à ce style d’écriture et d’histoire.  

Point fort :

       Comme déjà dit dans le point précèdent les descriptions nous plongent réellement dans l’univers que l’on nous décrit.  Un autre point, je n’ai jamais décroché de ma lecture, c’est si fluide que l’on ne sent pas les pages tourner malgré le fait que cela puisse être un « pavé ».

Point faible :

      J’ai un réel problème avec la carte ! J’ai discuté avec une personne qui l’avait lu avant moi et qui me l’avait conseillé, elle n’avait aucun problème avec la carte. Je dois donc un peu nulle pour me repérer dessus…

Recommandation :

5/5

        Si vous aimez la fantasy / epic fantasy et que vous avez aimé le premier tome, vous aimerez la suite ! (Attention, je ne conseille pas de les lire dans le désordre !)

Source :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :