Anglais,  Auteur,  avis,  f,  Fantasy,  genre,  Hight Fantasy,  Janny Wurst,  Origine du livre,  Raymond E. Feist,  Saga,  Trilogie de l'empire,  w

Fille de l’empire – Trilogie de l’Empire – Raymond E. FEIST et Janny WURTS

J’ai trouvé que trop peu d’information sur les auteurs, je m’en excuse.

Raymond E. Feist : Raymond Elias Feist aussi connu sous le nom de Ray Feist est un auteur californien. Il a eu son diplôme en arts de la communication avec distinction en 1977. Auteur de Magician ou encore de La trilogie de l’Empire.

Janny Wurts : C’est l’auteure de dix-neuf romans et de plus de trente nouvelles. Elle a coécrit la Trilogie de l’Empire qui est actuellement la saga la plus vendue au niveau international. Etant elle-même dessinatrice, ce sont ses propres illustrations qui furent mise en avant sur les couvertures, tant au Etats-Unis que pour les traductions. Ces dernières mettant montre la vision qu’elle a des mondes qu’elle a créés. Elle a le désir de transporter le lecteur dans son univers.

Langue d’origine :Anglais
Genre du livre 
: Hight Fantasy

1re édition americaine Empire Trilogy, 1 Daughter of the Empire ,Raymond E. Feist et Janny Wurts, Doubleday (Édition), 1987.
1re édition française : , 1re édition française : Trilogie de l’Empire, 1 – Fille de l’Empire,S Raymond E. Feist et Janny Wurts, traduit par Anne Vétillard, Édition Bragelonne, 2000.

Mon édition :, 1re édition française : Trilogie de l’Empire, 1 – Fille de l’Empire , Raymond E. Feist et Janny Wurts, traduit par Anne Vétillard, Édition Bragelonne (1re impression 2013) réimpression : 2019, 600 p.

Résumé :

C’est au moment où Mara, unique héritière du clan des Acoma, s’apprête à prononcer les mots qui la consacreront prêtresse pour le restant de ses jours que Papéwaio, le plus fidèle des soldats du clan, interrompt la cérémonie pour lui annoncer la mort de son père et de son frère. Propulsée à la tête du clan, Mara doit regagner ses terres en urgence pour sauver sa maison de la ruine et de la honte. Car au Jeu du conseil les ennemis des Acoma sont nombreux. Il faut reformer au plus vite l’armée décimée, pérenniser les liens commerciaux qui assurent au clan ses revenus et nouer des alliances politiques susceptibles de mettre en échec les plans des maisons rivales. À condition, bien sûr, de survivre aux assassins toujours plus nombreux qui viennent la traquer jusque dans son fief…

Ressenti de l’histoire :

      C’est une histoire qui est très intense. Nous voyons l’évolution de Mara au fil du roman. Cette jeune femme n’est pas prête à diriger sa maison, mais elle n’a plus le choix. Mara se retrouve propulsée au sein du Jeu du Conseil qu’elle ne connaît que par les diverses discutions entre son frère et son père. À partir de là, je me suis demandée plusieurs fois ce que j’aurais fait à sa place et sincèrement je n’en sais rien.

Ce livre présente de nombreux personnages. Ce sont surtout les personnes proches de Mara qu’on apprend à connaître. Le personnage de Papéwaio montre à quel point il est vital d’avoir des personnes aussi fidèles que lui, j’ai beaucoup pleuré à certains passages tellement sa relation avec Mara est magnifique et sincère. J’adore aussi sa nourrisse qui est toujours là pour l’épauler au mieux. Ce qui fait que je trouve que c’est un livre plus qu’intéressant, c’est que chaque personnage ou presque est étudié et est donc consistant. Les descriptions nous donnent un cadre japonisant et c’est vraiment rafraîchissant !

Ressenti sur écriture :

Je trouve que l’écrit est vraiment très réussie. Nous sommes plongés dès les premières pages dans l’ambiance et dans l’urgence de la situation. Les règles du Jeu du Conseil ne sont pas toujours énoncées à proprement parlé, mais nous les comprenons aisément !

Point fort :

    C’est un livre qui paraît très complexe au primes abord, mais ce n’est pas réellement le cas. Les personnages sont tous intéressants. On a très peu de temps morts ce qui renforce l’urgence de la situation.

Point faible :

J’avais du mal à me référer à la carte, car je trouvais que ce n’était pas toujours très clair. Mais ce n’est qu’un petit détail, j’ai pu me faire mentalement une carte des lieux !

Recommandation :

5/5

C’est un grand coup de cœur ! Depuis la lecture du Seigneur des anneaux de Tolkien ou Par une nuit sans mémoire de Nora Roberts, je ne m’étais pas autant transporté dans un univers.

Source :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :